Kalkan la méditerranéenne

La méditerranée, située au sud de la Turquie dans la Riviera turque, m’a éblouie par sa beauté et sa diversité. La méditerranée ou la Riviera turque, un endroit qu’on quitte, mais qui ne nous quitte pas. Mon périple au sud méditerranéen de la cote turquoise a commencé avec un séjour à Antalya. Les belles ruelles de kaleiçi (la vieille ville) attirent le visiteur. Les plages d’Antalya sur la mer méditerranée offrent une belle escapade rafraichissante dans les journées chaudes du mois d’aout. En s’éloignant des grandes villes, je me suis retrouvé dans des villages qui font la renommée de la Riviera turque. Le long de la mer méditerranée, j’ai découvert  Kaş, Kalkan,Dalyan, Koycegiz et Fethiye. Voici le récit de mon voyage dans la Riviera turque.

La méditerranée : Antalya

J’ai atterri à l’aéroport d’Antalya. Pour découvrir la vieille ville de Kaleici, les belles plages de la mer méditerranée de Konyaalti, de lara et les chutes de duden, J’ai logé dans un appartement dans la vieille ville. À distance de marche de tous les moyens de transports. J’avais décidé depuis le début de mon séjour dans cette capitale de la mer méditerranée, que mon voyage dans la cote turquoise  commencera à Antalya et prendra fin à Fethiye.

Le joyau de la mer méditerranée : Kaş 

Les ruelles de Kalkan
La mer méditerranée

Petit village situé à 3 heures de route d’Antalya, Kaş  représente une base idéale pour découvrir la côte lycienne dans la mer méditerranée. Depuis la gare routière d’Antalya (otogar), des minibus font le trajet jusqu’à Kaş toutes les heures, une fois arrivé dans ce petit bijou de la mer méditerranée, soyez sûr qu’une partie de vous ne voudra plus jamais quitter ce lieu. Les ruelles étroites à la grecque, le petit port et les belles plages accessibles en minibus (dolmus), vous rappelleront tous les jours que vous êtes dans la Riviera turque, sur La méditerranée.

Kaş  
Kaş  

La station balnéaire de Kaş offre tout ce que l’on peut attendre d’une station balnéaire méditerranéenne : plages, restaurants et bars, activités nautiques (bateau, kayak, plongée, etc.). Alors qu’est-ce qui différencie ce village des autres ? Contrairement aux autres sites de La méditerranée, Kaş conserve le charme d’une destination à taille humaine. Il y a peu de bâtiments ici et l’atmosphère de village a été préservée.

Vous pouvez rejoindre les plages un peu plus loin du village. Pour cela, il faut prendre un bateau qui va de l’autre côté de la baie. Outre le charme de la traversée, cette petite échappée permet de profiter de plages peu fréquentées et de découvrir les tombeaux  Lyciens  creusés dans la roche.

Kalkan le joyau de la méditerranée
La station balnéaire de Kaş

Mon conseil :

Je suis allé à Kaş au milieu du mois d’août. Bien que le nombre de touristes soit gérable, je vous recommande tout de même d’opter pour un séjour au début de l’été dans ce village situé au cœur de la côte lycienne, au sud-ouest de la Turquie. De fait, peu de touristes européens s’y croisent encore. Kas est l’un des lieux de villégiature sur la mer méditerranée, préférés des habitants d’Istanbul.

La mer méditerranée ou la Lycie : Kalkan

Kalkan
Vue sur Kalkan

Kalkan est une jolie ville perchée surplombant une petite baie sur la mer méditerranée. Ses pittoresques maisons traditionnelles blanchies à la chaux, ses fenêtres à volets et ses balcons décorés de fleurs en cascade dans les rues en contrebas en font le summum d’une ville de vacances tranquille dans la région méditerranéenne du sud de la Turquie. Des rues étroites et sinueuses bordées de boutiques de souvenirs mènent au charmant port.

Port de Kalkan
Port de Kalkan

Kalkan est situé à 230 kilomètres à l’ouest d’Antalya et à 25 kilomètres de Kaş en minibus (dolmus). L’aéroport le plus proche est à Dalaman à l’ouest, à 120 km, ce qui prend environ 2 heures en voiture. Vous pouvez profiter d’une excursion quotidienne dans une goélette (bateaux locaux à coque en bois) vers les îles et les baies voisines, faire un dîner-croisière sous la lune ou vous rendre dans les villages voisins tels que Patara, Kaş et Bezirgan. Patara est une plage de sable blanc immaculé de 12 kilomètres de long située à une distance de 15 kilomètres de Kalkan. Il y a une autre belle petite plage de sable, celle de Kaputas, à 5 kilomètres à l’est de Kalkan. Malheureusement, il n’y a pas de plages de sable dans la ville de Kalkan.

Chaque matin, les bateaux emmènent les touristes vers l’une des plages ou baies voisines. Alors qu’au coucher du soleil, c’est une habitude à Kalkan de se retrouver sur les terrasses pour boire un verre avant de dîner et profiter du va-et-vient des yachts, de l’activité de la marina et de la vue panoramique sur La méditerranée.

Kalkan n’a pas de sites antiques dans le centre, il a été fondé il y a environ 200 ans par des Grecs et des Turcs locaux qui l’ont appelé d’après le village de « Kalamaki ». Le bâtiment le plus ancien de la ville est la mosquée au-dessus du port, qui était à l’origine une église grecque orthodoxe jusque dans les années 1920.

Dernièrement, de nombreux étrangers ont acheté et continuent d’acheter des biens immobiliers à Kalkan et dans les environs pour les vacances ou pour leur retraite. Cette charmante ville est devenue une résidence très à la mode, en particulier pour les citoyens britanniques.

Dalyan, la rivière des tortues caretta

 Les tombes des rois à Dalyan
les tombes des rois

La ville de Daylan, au bord d’une rivière du même nom, possède l’une des plus belles étendues de sable de Turquie : la plage d’Iztuzu, rapidement accessible en bateau. Le tourisme ici a eu un grand impact car de nombreux bateaux arrivent chaque été de Marmaris et de Fethiye.  La vie nocturne dans cette ville  est calme, malgré le fait que la rue principale regorge de cafés, restaurants et bars. En fin d’après-midi, il faut s’asseoir sur un banc au bord de la rivière pour admirer le spectacle le plus célèbre ici : les tombes des rois de l’ancienne Carie, qui, creusées dans les falaises, prennent une lueur dorée au soleil couchant.

En plus des ruines de Cauno à proximité, Dalyan est une excellente base pour explorer Köycegiz Gölü (lac Köycegiz) ou visiter un centre de réhabilitation des tortues à İztuzu.

La rivière Dalyan
Le fleuve Dalyan
La plage Iztuzu Dalyan
La plage Iztuzu

Koycegiz, le lac qui côtoie la mer méditerranée

Koycegiz
Koycegiz la citta slow

Koycegiz est une petite ville très calme et au rythme long (citta slow), peu connu des foules de touristes. Cette ville est accessible en minibus via Ortaca. Outre sa beauté naturelle, sa structure architecturale unique a été développée par les civilisations qui ont vécu dans le sud-ouest de l’Anatolie pendant des milliers d’années. De là, vous faites une incroyable promenade en bateau sur le Koycegiz lake avec l’odeur de parfum naturel des fleurs d’oranger et des gommes douces. Avec cette excursion en bateau, vous verrez la Caretta Caretta vous saluer tout en admirant les beautés magiques de l’ancienne ville de Caunos avec la couverture végétale naturelle du canal Dalyan. Continuez cette excursion en bateau en écoutant la musique folklorique de Koycegiz et en vous baignant dans l’ancienne eau thermale de Sultaniye et en découvrant la beauté mystérieuse des bains de boue, et maintenant vous pouvez vous laisser aller aux eaux fraîches de la mer Méditerranée sur la célèbre plage d’Iztuzu.

Retraite dans la Riviera turque en méditerranée

Koycegiz est une retraite paisible. Les habitants de Koycegiz sont fiers de la tradition sociale et locale. Koycegiz est également célèbre pour ses promenades dans les zones de loisirs au bord du lac. Les feux de signalisations sont absents dans le centre-ville. Dans la province, le charbon n’est pas autorisé à utiliser pour le chauffage afin d’éviter toute pollution de l’air en hiver. C’est une ville adaptée à la philosophie Cittaslow avec une population de moins de 50 000 personnes.

Lac de Koycegiz
Lac de Koycegiz

Koycegiz limite de la mer méditerranée et de l’Égée

La ville de Koycegiz, située dans les limites des régions méditerranéenne et égéenne, est une zone touristique calme avec de riches beautés naturelles, notamment des forêts de gommiers et des jardins d’agrumes à une distance de 60 km de la Mugla par l’autoroute Fethiye. Koycegiz est entouré par les hautes chaînes de montagnes

L’histoire de Koycegiz remonte à 3400 av. La première civilisation vécue dans cette région fut les Cariens. La ville de Caunos est devenue l’un des ports et centres commerciaux importants des Cariens. L’Acropole est les temples sont les monuments historiques importants de la région.

Un joyau de la Riviera turque à la limite de la méditerranée

L’ambiance ici est différente de celle de toute autre ville touristique méditerranéenne, le lac est la source du  Dalyan Çayı, la riviere qui traverse  Dalyan   au sud et qui passe devant les ruines de l’ancien  Caunos. Quelques  hôtels simples  accueillent les clients pour la nuit. La plupart des logements ont un bon rapport qualité prix et  offrent des vélos pour faire le tour des fermes avoisinantes.

Il n’y a pas grand-chose à faire à  Köyceğiz  à part se promener le long du lac, prendre le  thé  dans un café, parcourir le  marché  (ce que font occasionnellement les touristes en bus ou en bateau), faire une promenade en bateau sur le lac , et peut-être profiter un peu de  musique  dans l’un des rares petits bars le soir. En été le lac de koycegiz vous offre la possibilité de vous baigner dans sa plage, équipée de transats et parasols.

Des bus  circulent fréquemment entre Köyceğiz et  Marmaris  et  Fethiye , et  des minibus dolmus  circulent fréquemment vers  Marmaris , Ortaca , Dalaman (avec son  aéroport ) et  Muğla .

Fethiye ou la fin d’un rêve

Coucher de soleil à Fethiye
Coucher de soleil à Fethiye

En 1958, un tremblement de terre détruit la ville côtière de Fethiye, n’épargnant que le site archéologique de l’antique Telmessos. Après plus d’un demi-siècle, la ville est redevenue une plaque tournante prospère de la mer Méditerranée occidentale en constante expansion. Compte tenu de sa taille, Fethiye est incroyablement sobre et calme, en grande partie grâce aux restrictions sur la construction de grands immeubles et à la nature éphémère du tourisme, principalement liée aux promenades en gület.

Le port naturel de Fethiye est peut-être le plus beau de la région, caché dans les ramifications sud d’une large baie parsemée de jolis îlots. À environ 15 km au sud, Ölüdeniz est l’une des stations balnéaires les plus fréquentées de Turquie, tandis que la campagne environnante regorge d’endroits intéressants à visiter, notamment la ville fantôme de Kayaköy (ou Karmylassos) qui attend dans un silence patient juste au sommet de la colline, le site de Saklikent avec ses gorges et ses eaux glacées et la ville de Gocek et son tourisme de luxe.

La ville de Fethiye offre aux visiteurs une multitude d’activités à faire durant leurs séjours. Avec ses cafés, le marché aux poissons, le hammam du XVIe siècle, le marché aux épices et le bazar, la vieille ville de Fethiye (Pasapatur) est un réseau de rues pittoresques, pleines de couleurs et de bâtiments traditionnels Turcs. Ici, vous pouvez acheter des souvenirs et visiter les bars pittoresques qui bordent les chemins pavés.

La chose la plus extraordinaire à faire à Fethiye, dans la ville, est de voir les tombes rupestres de Lycie, un monument historique unique. Il s’agit d’une série de tombes d’époque lycienne creusées dans la roche de la montagne et datant du IVe siècle av. Ils sont sculptés assez haut dans les rochers car les Lyciens croyaient que les âmes des gens s’élèveraient dans le ciel après la mort. Par conséquent, ils ont essayé de construire des tombes aussi hautes que possible.

Sur une colline, à proximité du petit port de Fethiye, il est possible d’admirer les vestiges d’une forteresse construite dans l’Antiquité par les chevaliers de Rhodes pour protéger la côte.

Si vous préférez une bonne dose d’adrénaline, alors vous pouvez essayer de pratiquer l’activité principale de la région, qui est le parapente. Toute la côte lycienne est très montagneuse et avec une végétation verte intense qui contraste fortement avec la couleure turquoise de la mer et le sable blanc des plages. Les paysages sont magnifiques.

La journée peut se terminer en beauté par un dîner dans le charmant marché aux poissons de la ville ou  vous pouvez directement choisir le poisson que vous souhaitez chez l’un des poissonniers, et le restaurant choisi à proximité le cuisinera pour vous.

La mer méditerranée a Oludeniz

La destination balnéaire la plus célèbre est Ölüdeniz,  elle abrite la plus grande plage de sable de la région le long de laquelle s’étendent restaurants et centres de loisirs. La plage d’Ölüdeniz offre un paysage enchanteur de sable fin et d’eau turquoise. Il existe plusieurs écoles de plongée ici et quiconque le souhaite peut s’inscrire à des cours et admirer les beautés du monde sous-marin. Les amateurs de chasse sous-marine et de surf peuvent louer tout le matériel nécessaire dans l’un des centres locaux.

parasailing. Fethiye Ölüdeniz
parasailing. Fethiye Ölüdeniz

Kayakoy

A quelques kilomètres de Fethiye, vous trouverez Kayaköy, une ville abandonnée il y a près de 100 ans qui conserve encore les maisons et les églises du passé. La raison de l’abandon de cette ville était l’échange de population en 1923 entre la Turquie et la Grèce. Après la Première Guerre mondiale, parmi les nombreux conflits qui ont surgi au-delà des frontières, il y a aussi celui entre la Grèce et la Turquie, entre 1919 et 1922.

Comme l’une des mesures pour mettre fin au conflit, l’expatriation vers la Turquie des citoyens musulmans vivant en Grèce a été signée et vice versa, les chrétiens orthodoxes vivant en Turquie ont dû se rendre en Grèce. Par conséquent, la population de Kayaköy, à majorité chrétienne orthodoxe, a été contrainte de changer de résidence et de pays.

Pour entrer dans ce musée en plein air, vous payez un billet de quelque lires turques , si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez vous rendre à Kayaköy en  Dolmus depuis Fethiye. Les minibus partent toutes les heures. Parmi les rues fantômes de Kayaköy se cachent les panneaux qui indiquent le chemin de la route lycienne.

Kayakoy Fethiye
Kayakoy

La voie Lycienne

Si vous aimez la randonnée, vous ne pouvez pas manquer cet itinéraire. C’est un excellent itinéraire entre Fethiye et Antalya qui longe toute la côte sur plus de 500 kilomètres et traverse des forêts méditerranéennes, des falaises, des montagnes de près de 3 000 mètres, des villages de pêcheurs, des zones agricoles et des ruines des civilisations lycienne, romaine et grecque. Un rêve pour tous les amoureux de la randonnée. Cela peut prendre un mois, mais si vous n’avez pas beaucoup de temps, vous pouvez faire certaines de ses sections. Par exemple, vous pouvez compléter le tronçon entre Fethiye et Kayaköy ou entre Kayaköy et Ölüdeniz.

La voie lycienne
Le chemin de la Lycie

La vallée des papillons

L’un des endroits les plus célèbres de la baie d’Ölüdeniz est la vallée des papillons (Kelebek Vadisi). C’est une vallée entre des falaises abruptes auxquelles on ne peut accéder que de deux manières. La première consiste à marcher de la ville appelée Faralya au sommet de la montagne. C’est un itinéraire pour les personnes expérimentées, surtout lors de la montée à Faralya en raison de la grande verticalité de la paroi rocheuse. Si vous optez pour cette option, il y a un dolmus entre Fethiye et Faralya (et vice versa).

La seconde est en bateau, et est une excursion très populaire. En été, c’est généralement une étape des excursions d’une journée complète qui vous emmènent sur différentes plages (au départ de Fethiye et d’Ölüdeniz), tandis qu’en basse saison c’est la seule chose qui se visite lors d’excursions d’environ trois heures (uniquement depuis Ölüdeniz ). Les bateaux rejoignent la plage de la vallée et vous laissent du temps libre pour voyager ou profiter de la mer.

circuit randonnée
La vallée des papillons

Les gorges de Saklıkent

Les gorges de Saklikent
Les gorges de Saklikent

Autre site naturel très agréable à explorer : les gorges de Saklıkent qui se situent à environ 50 kilomètres de la ville de Fethiye, dans la province de Mulga. C’est l’un des canyons les plus profonds du monde qui s’est formé il y a plus de mille ans en raison de l’érosion des roches par l’eau courante.

C’est une destination populaire surtout en été lorsque les niveaux d’eau sont plus bas et vous pouvez entrer dans le canyon pendant un bon moment, même jusqu’à 4 kilomètres. En chemin, vous pourrez profiter d’une vue fantastique sur les montagnes du Taurus. Plusieurs visites de groupe peuvent être effectuées depuis la ville de Fethiye et permettent aux visiteurs d’explorer les principaux points d’intérêt autour des gorges de Saklikent.

Il y a bien d’autres endroits à voir, des plages comme la plage de çalis, accessible en bateau dolmus depuis le port de Fethiye, Kuleli beach et buyuk samanli beach…

Quelle saison pour la mer méditerranée turque ?

Comme tout, cela dépend de ce que vous recherchez. Durant l’été les ville sont plus animées, tous les commerces et activités diverses sont ouverts. Les dolmus passent avec des fréquences plus élevées et il y a une plus grande offre d’excursions. L’inconvénient de cette période de l’année est que les villes et leurs attractions sont plus fréquentées, il fait plus chaud et tout est plus cher.

Hors saison, tout est beaucoup plus calme, mais il y a de nombreux magasins fermés, les dolmus ont des fréquences plus basses et de nombreuses visites ne sont pas disponibles. En revanche, vous pouvez avoir les plages et les attractions touristiques pour vous tout seul car il n’y aura pratiquement pas de touristes. De plus, l’eau de mer sera froide.

Pendant la haute saison, il vaut mieux réserver son hôtel ou appartement à l’avance,  pour avoir plus de choix et pour bien profiter du rapport qualité prix.

×